Réflexion sur son activité poétique

Aller en bas

Réflexion sur son activité poétique Empty Réflexion sur son activité poétique

Message  Florence le Mar 4 Nov - 15:40

Puisque les verbivores partagent un même intérêt pour l'écriture poétique, j'aimerais que nous nous interrogions sur cette question qui nous concerne :
Pourquoi écrivons-nous ?

_________________
"Si je diffère de toi, loin de te léser ,je t'augmente."
Antoine de Saint-Exupéry
Florence
Florence
Admin

Messages : 114
Date d'inscription : 15/03/2008
Localisation : plus près de la vie que de l'existence...

http://lesverbivores.exprimetoi.net

Revenir en haut Aller en bas

Réflexion sur son activité poétique Empty Re: Réflexion sur son activité poétique

Message  Florence le Jeu 6 Nov - 19:26

Puisque personne ne se lance dans cette passionnante ldiscussion, je vais l'amorcer en répondant moi-même à cette question, espérant ne pas avoir à m'entretenir toute seule !

J'écris depuis que je sais lire, ça fait au moins... (censuré !) , ah oui déjà ? encore plus d'années sans doute... Ecrire m'apporte un supplément de vie. CREER, composer des textes, permettre aux mots de se rencontrer, trouver des rimes mélodieuses, chercher des images inattendues me permettent de dépasser le cadre exigü et quelque peu banal de la vraie vie. Ecrire est une nécessité, un besoin que mon corps et mon esprit me réclament presque quotidiennement C'est devenu avec le temps une accoutumance, bien moins nocive que la drogue et tellement plus agréable... Quand j'écris, je veux avant tout me faire plaisir, je lis mes poèmes à haute voix avec cette technique empruntée à Gustave Flaubert et appelée familièrement "le gueuloir". Pour moi, un vers réussi est un vers qui sonne juste, qui sonne fort, et qui m'emporte à cent lieues de mon ordinateur, à cent lieues de vous, chers élèves (eh oui, désolée ! ).
Je pense que la création donne un sens à la vie ; quand on y a goûté, les autres activités semblent fades à côté. Ecrire, c'est accéder à une autre dimension, plus spirituelle, que l'Homme a tendance à oublier. Eh oui, nous ne sommes pas que des bêtes ! La poésie, même lorsqu'elle est sombre, m'apporte un bien-être ineffable ; elle soulage, elle permet de mettre à distance certaines angoisses, c'est un baume apaisant. Et ce qui est flatteur et rassurant, c'est de se dire qu'on peut, à tout moment, se procurer son propre remède en créant un poème ! On n'a pas besoin d'être Baudelaire pour se laisser griser par ses propres vers. On aurait alors bien tort de s'en priver !


Dernière édition par Florence le Ven 7 Nov - 20:29, édité 1 fois

_________________
"Si je diffère de toi, loin de te léser ,je t'augmente."
Antoine de Saint-Exupéry
Florence
Florence
Admin

Messages : 114
Date d'inscription : 15/03/2008
Localisation : plus près de la vie que de l'existence...

http://lesverbivores.exprimetoi.net

Revenir en haut Aller en bas

Réflexion sur son activité poétique Empty Tout nouveau

Message  StazZou le Jeu 6 Nov - 20:00

Je ne vais quand même pas vous laisser écrire toute seule, alors je vais prendre part a cette "discussion"...

Je n'écrit des poèmes que depuis peu, et pour moi, je trouve que cela est tranquillisant, au lieu de passer du temps sur des jeux ou devant la télé,
je m'amuse a ecrire des poème, car cela est avant tout quelque chose qui doit faire plaisir... (a mon avis)
Je ne penses pas être capable d'écrire un texte aussi long que Mme. Digne, aussi bien en vers que celui juste au dessus, alors je vais pour le moment en rester là et attendre d'autre réponses a ce sujet.......

Steeve

ps : attentions aux fautes Mme. Digne ! ça mériterai 2 pts en moins ! Very Happy

StazZou

Messages : 5
Date d'inscription : 31/10/2008
Age : 27
Localisation : France :)

http://www.TheStazZou.skyblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Réflexion sur son activité poétique Empty Re: Réflexion sur son activité poétique

Message  N-Jade le Jeu 6 Nov - 22:44

Je partage ce "pourquoi du comment" .
Je vais faire court, je serais prête à écrire des pages et des pages dessus mais bon moi c'est tout simple. Depuis petite j'aime dessiner, tout et n'importe quoi je ne sais pas c'est instinctif si l'on peut le dire, l'écriture à ce moment là était juste là pour écrire mes pensées en journal intime, enfin sur les pages de mon cahier de maths. Le dessin me permettait d'imaginer mon monde le dessiner à ma façon tel que je le vois et le conçois. Et puis un moment le Dessin m'a écharpé des mains et vu que je me retrouvais sans rien l'écriture est revenue.
N-Jade
N-Jade

Messages : 22
Date d'inscription : 18/04/2008
Age : 26
Localisation : Sur une rue Londonienne où il a cessé de pleuvoir.

Revenir en haut Aller en bas

Réflexion sur son activité poétique Empty Allez!

Message  StazZou le Lun 10 Nov - 18:55

Pas beaucoup de monde motivés... comme Florence n'est aparement pas disponible pour le moment, je vais jouer son rôle en demandant à plus d'entre nous de participer à cette discussion qui pourrait être tout à fait intéressante si nous participons tous....

Merci de suivre Smile

StazZou

Messages : 5
Date d'inscription : 31/10/2008
Age : 27
Localisation : France :)

http://www.TheStazZou.skyblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Réflexion sur son activité poétique Empty Re: Réflexion sur son activité poétique

Message  Mélanie le Lun 10 Nov - 23:29

Pourquoi écrivons-nous ? Bonne question.. Écrire est la manière la plus simple pour mettre au clair des idées mais surtout pour exprimer des sentiments. Tout ce qui nous ronge de l'intérieur, qui nous pousse à hurler en silence. Écrire permet d'apaiser les colères, d'appréhender plus facilement la réalité qui est parfois bien trop hostile à notre égard.. J'écris depuis quelques années maintenant et je dois avouer qu'après une dure journée ou à l'annonce d'une terrible nouvelle, recouvrir ma feuille blanche de lettres qui dansent me fait un bien fou. Pour moi écrire, c'est surmonter ses blessures, ne pas s'arrêter aux premiers obstacles et pouvoir aligner quelques mots rend parfois les choses plus simples. Écrire pour moi est un besoin. Quelque chose que je suis obligée de faire au moins une fois par jour pour me sentir bien. Un papier, un crayon, quelques expressions écrites à la volée et tout va pour le mieux. C'est un moyen de penser, de rêver, de partir ou tout simplement de revenir. De revenir à la réalité, à SA réalité..
Voilà ma petite réflexion sur mon activité poétique. Comme le disait si bien Clarisse Lispector "Tant que j’aurai des questions et qu'il n'y aura pas de réponses, je continuerai à écrire." et je suivrai cette phrase au pied de la lettre jusqu'à tant que je ne sois plus capable d'écrire.. C'est si important pour moi que le jour où j'en serai incapable, je serai la plus désespérée des littéraires..
Mélanie
Mélanie

Messages : 36
Date d'inscription : 03/04/2008
Age : 26
Localisation : Les pieds sur Terre, la tête dans les nuages..

Revenir en haut Aller en bas

Réflexion sur son activité poétique Empty Re: Réflexion sur son activité poétique

Message  Florence le Mar 11 Nov - 1:24

Merci Steeve d'avoir relayé mon message ; cela a porté ses fruits ! Je ne connaissais pas la citation de Clarisse Lispector, et je dois dire qu'elle résume assez bien l'un des enjeux de l'écriture. Entre littéraires, on se comprend, Mélanie !
Dans sa réflexion particulièrement poétique, Mélanie amène un autre sujet de réflexion lorsqu'elle écrit : "C'est un moyen de penser, de rêver, de partir ou tout simplement de revenir. De revenir à la réalité, à SA réalité.." Il me semble qu'une telle remarque doit nous interroger : dit-on "la vérité " lorsqu'on écrit un poème ? Vous me direz, la notion de "vérité " ne veut sans doute pas dire grand chose. Considérons effectivement que, dans certains domaines (dans la vie affective notamment), chacun a sa vérité, sa vision subjective. Je reformule donc différemment et plus clairement la question que je me pose personnellement et que je vous soumets (car vos idées m'intéressent !) :
Est-on capable d'écrire réellement et sincèrement ce que l'on ressent dans un poème ?
On peut tout simplement partir de son expérience de poète en herbe pour amorcer un début de réflexion... Quand vous écrivez, avez-vous l'impression d'être sincères ; le pouvez-vous seulement ? Le souhaitez-vous d'ailleurs ou cela ne vous préoccupe-t-il pas ?

_________________
"Si je diffère de toi, loin de te léser ,je t'augmente."
Antoine de Saint-Exupéry
Florence
Florence
Admin

Messages : 114
Date d'inscription : 15/03/2008
Localisation : plus près de la vie que de l'existence...

http://lesverbivores.exprimetoi.net

Revenir en haut Aller en bas

Réflexion sur son activité poétique Empty Réflexion sur son activité poétique

Message  alexmeggy le Mar 11 Nov - 18:59

Bonjour tout le monde! Je suis venue pour exaucer le voeu d'une personne et aussi parce que le sujet m'intéresse, vu que je me pose la question depuis quelques temps. Pour moi écrire, c'est s'évader : quand j'écris, j'ai l'impression de voler, de passer dans une autre dimension, je vois plus beau et je souris ce qui m'arrive rarement. J'écris surtout parce que je n'arrive pas à transcrire mes idées de façon à ce que les autres comprennent, c'est trop difficile. De toute façon pourquoi essayer? Le papier existe, on sait qu'il ne peut pas trahir ce qu'on écrit, il est toujours présent prêt à nous écouter... Je n'ai pas d'autres idées pour l'instant mais je reviendrai dès que j'en trouverais ! Mais je dois répondre à d'autres questions... Certaines fois, quand j'écris un poème, je sens que je n'ai pas "trouvé" la voie réelle de mes sentiments , de mes sensations pour bien les décrire de façon à ce qu'une image apparaisse quand on le lit... Sommes-nous vraiment obligés de connaître cette vérité qui nous mène vers le succès, d'après nous? Je pense qu'on idéalise trop. Contentons-nous du commencement. L'inspiration viendra certainement à la fin du commencement. Profitons de cette période avant d'arriver au commencement de la fin.

alexmeggy

Messages : 6
Date d'inscription : 21/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Réflexion sur son activité poétique Empty Re: Réflexion sur son activité poétique

Message  Alex le Mer 12 Nov - 16:28

Bonjour,
Il y a tellement de raisons qui peuvent jusitifer mon besoin d'écrire. Même si le seul principe d'écrire est un très grand plaisir, je pense que l'on y vient d'abord par besoin. L'écriture est pou moi un exutoire essentiel à mon bien-être, un moyen d'évacuer nue certaine peine, une certaine détresse, une certaine mélancolie qui n'ont pu être "exorcisés" par des moyens oraux. Je libère ainsi mon corps, mon coeur, mon âme de tout ce qui infeste le quotidien. Déposer humblement quelques mots sur le papier permet d'exterioriser cette tristesse qui surgit à fleur de peau. Il est si beau et si intense dans ces moments là d'écrire, "quand les larmes pour fuir n'optent plus les yeux, et viennent s'écouler à travers le stylo".
Pour réagir à la deuxième question soulevée par Florence, pour moi l'écriture n'est belle que si elle est un acte de sincérité. L'écriture est une mise à nu, un acte de confance, la délivrance d'un secret, d'une faiblesse. Un acte poétique dénué de sincérité manque de saveur, et sa réalisation perdrait de sa beauté...
Alex
Alex

Messages : 4
Date d'inscription : 02/07/2008

Revenir en haut Aller en bas

Réflexion sur son activité poétique Empty Re: Réflexion sur son activité poétique

Message  Florence le Mer 12 Nov - 20:15

Bonsoir à tous,

Je te rejoins, Alex, lorsque tu écris qu' "un acte poétique dénué de sincérité manque de saveur et perdrait de sa beauté." Toutefois, la question qui me tracasse le plus n'est pas de savoir s'il faut ou non chercher à être sincère quand on écrit, mais plutôt s'il est réellement possible de l'être. Comment les poèmes en vers soumis à des contraintes techniques peuvent-ils parfaitement rendre compte de notre réalité, de nos affects ? Soyons honnêtes : ne trahissons-nous pas nos propres pensées, nos propres sentiments, plus généralement notre vision du monde, pour l'amour des mots ou tout simplement parce que la mélancolie, qui inspire si souvent nos textes, est une matière tellement poétique que l'on prend plaisir à y céder sur le papier ?! Ne sommes-nous pas tentés d'accentuer nos émotions pour en faire oeuvre d'art ? Il me semble que pour le poète, les mots sont une fin en soi et non un moyen. Trouver la rime efficace, le bon rythme, des images évocatrices, faire de son poème un petit morceau de musique et un petit tableau, voilà ce qui obsède, je le crains bien, l'esprit du poète lorsqu'il pense se mettre à nu. Sa "nudité" de coeur est, à mes yeux, toute relative ! Ne risque-t-on pas, en cherchant son style et en trouvant dans la mesure du possible une certaine forme de beauté, à se perdre soi-même ? Je ne pose pas cette dernière question simplement pour le plaisir de l'antithèse !

_________________
"Si je diffère de toi, loin de te léser ,je t'augmente."
Antoine de Saint-Exupéry
Florence
Florence
Admin

Messages : 114
Date d'inscription : 15/03/2008
Localisation : plus près de la vie que de l'existence...

http://lesverbivores.exprimetoi.net

Revenir en haut Aller en bas

Réflexion sur son activité poétique Empty Re: Réflexion sur son activité poétique

Message  Alex le Sam 15 Nov - 12:07

Bonjour,
Pour ma part, je pense qu'il ne faut pas confondre spontanéité et sincérité. Le manque de spontanéité dans la création d'une oeuvre ne dessert pas selon moi sa sincérité. Prendre du temps pour trouver la bonne tournure, le bon mot participe à renforcer le message et la profondeur de celui-ci. D'ailleurs rares sont les travaux artistiques, que ce soit en peinture, en musique, ou en poésie qui peuvent se vanter d'avoir été effectué d'un seul jet. L'art est un exercice pensé, réfléchi, calculé qui ne "gangrène" pas la valeurs des sentiments. La spontanéité pourrait faire souffrir tout oeuvre artistique justement par ce manque de réflexion, par une exagération des propos, faisant ainsi perdre le sens premier de la démarche poétique.
Alex
Alex

Messages : 4
Date d'inscription : 02/07/2008

Revenir en haut Aller en bas

Réflexion sur son activité poétique Empty . . .

Message  katewoman12 le Mar 30 Déc - 23:53

Je débarque en touriste dans cette conversation riche en idées... en regrettant de ne pas avoir participé à ce sujet (que je viens de découvrir) plus tôt.

Je mettrai peut-être un bémol en disant que mon opinion diverge légèrement des vôtres. Pourquoi écrivons-nous ?
Je pense que s'évader est une idée quelque peu naïve... vraie, mais naïve.

Quand on écrit, c'est aussi par lâcheté. Mettre à plat, sur une feuille anonyme, ce qu'on n'a pas eu le courage de proclamer tout haut. Ecrire, c'est partager un secret avec sa feuille, c'est parfois fermer les yeux sur la réalité, la fuir. En écrivant, nous relâchons parfois nos frustrations quotidiennes, pénétrant dans notre sphère inventée...

Bien entendu, il y a aussi l'innocence et la joie pure d'écrire... Composer un poème dans l'impulsion du moment est, pour moi, ce qu'il y a de plus beau ! Vous me direz... on ne s'installe pas à son bureau en attendant que l'inspiration daigne pointer le bout du nez !!!
L'écriture, c'est une roue de secours, une coulisse... une nécéssité.
katewoman12
katewoman12

Messages : 42
Date d'inscription : 07/04/2008
Age : 26
Localisation : Sphère oubliée au revers de Pluton

Revenir en haut Aller en bas

Réflexion sur son activité poétique Empty Re: Réflexion sur son activité poétique

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum